Les Actualités

Quoi de neuf à Boisset ?

La Transhumance revient

Près d’un millier de brebis vont une nouvelle fois transhumer entre le Lot et les Monts du Cantal. Un grand troupeau suivi par des marcheurs entre le 30 mai (départ d’Epedaillac) et le 16 juin (arrivée au Lioran) : 14 étapes, 4 jours de repos, 180 km !
Les brebis et les marcheurs passeront cette année encore par Boisset : une étape est prévue jeudi 6 juin entre Maurs et notre commune. Puis, au départ de Boisset, vendredi 7 juin, direction Saint-Mamet où un jour de repos est programmé.
C’est un événement gratuit qui ne nécessite pas d’inscription préalable 😉

À reprendre

Le Café-Restaurant de Boisset, au cœur du Bourg, cherche un repreneur… Pourquoi pas vous ?

Consulter l’annonce

Possibilité d’appartement à l’étage (T3) ou de location de chambres d’hôtes (70m2) (pour accueil des familles de résidents du foyer de vie, tourisme….)
Loyer : 349€/mois.
Prix à négocier.
Renseignements au 06 85 67 40 22.

Du pain à Boisset

Notre célèbre boulanger, Philippe Romain, doit subir une intervention chirurgicale l’obligeant à fermer son échoppe du 4 au 18 février 2019 inclus (réouverture mardi 19 février). Le temps de cette fermeture exceptionnelle, l’épicerie Proxi proposera un dépôt de pain, sauf le lundi.
Bon appétit et prompt rétablissement à notre artisan boulanger-pâtissier.

Grand débat

Dans le contexte actuel de développement du débat public et d’amélioration de la concertation, la mairie de Boisset ouvre à ses habitants un cahier de doléances et de propositions à destination des pouvoirs publics.
Il suffit de se rendre à la mairie, ouverte au public les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (fermée le mercredi) ou lors des permanence du maire et des adjoints, le dimanche matin de 11h à 12h.
On peut aussi directement apporter sa contribution en ligne, sur le site du Grand débat.

France 2 à Boisset

Une nouvelle fois, le dynamisme de notre petite commune sera montré en exemple.
Ce mardi 22 janvier, les caméras de France 2 se sont posées à Boisset pour illustrer un sujet sur la vie d’un village rural. Visite notamment à l’épicerie Proxi de Sébastien et Béatrice Roucariès et passage à l’école Antonin-Malroux (la direction n’ayant pas l’intégralité de l’effectif en droits d’images, seuls des plans larges ont été retenus).
À suivre bientôt sur le petit écran…

2000 € de lots !

L’Amicale des Parents d’Élèves de l’école Antonin-Malroux de Boisset, organise son quine annuel, dont les bénéfices serviront au montage financier de projets pédagogiques au profit des enfants.
Cette année, ce sont plus de 2000€ de lots qui seront en jeu !
Rendez-vous le samedi 19 janvier 2019 à 20h30 à la salle des fêtes de Boisset pour tenter de repartir avec des Entrées pour le Puy-du-Fou, un casque de réalité virtuelle, des forfaits ski, des lots « bien-être » et multitude de cadeaux. À noter un « tour spécial » pour les enfants de l’école et un « qui perd gagne »…

Attention, pour le super-quine, seuls seront pris en compte les cartons vendus le soir même ! Et seront mis en jeu : 1 bon d’achat de 250€, un ordinateur portable, 1 baptême de l’air (pour 3 !), etc…

Buvette et grignotage sur place.
Un carton 3 €, 4 cartons pour 10€

Danse à l’École

Les deux classes de cycle 2 et 3 de l’école Antonin-Malroux de Boisset participent à la création d’un spectacle de danse contemporaine que les enfants présenteront au Festival d’expression enfantine qui se tiendra au théâtre d’Aurillac fin mai.

L’objet de cet atelier est également de former les enseignants à la danse pour qu’ils puissent, ensuite, en proposer plus souvent aux élèves.
Juan Manuel Vicente, le formateur, est un danseur et chorégraphe actuellement basé en Aveyron qui fait partie de la compagnie « Adelante ». Il a dansé dans le monde entier. Il interviendra au total 12 fois à l’école ( 6 x 2h pour chaque classe).
Le spectacle sera ensuite présenté aux familles lors de la fête de l’école. Un avant goût avec cette illustration où un groupe d’enfant est en train de danser avec l’artiste qui intervient sur l’école.

Le Préfet à Boisset

Visite à Boisset, ce samedi 1er décembre, d’Isabelle Sima, préfet du Cantal, accompagnée de M. Chabel Aboud, secrétaire général de la préfecture et sous-préfet d’arrondissement qui étaient retenus par ailleurs le jour de la pose de la première pierre de l’Établissement Résidence Saint-Nicolas.
Partenariat…

Accueillis par Sandrine Cassan, maire, les adjoints Renaud Saint-André, Pierre Rouquier et Pierrot Fauriol, ainsi qu’une partie du conseil municipal (Mmes Suc et Maniol, MM. Lacalmontie…), les représentants de l’État ont visité le chantier de Foyer de Vie Saint-Nicolas, guidé par le directeur général de l’Association, Daniel Chaze.

…et inclusion

Un projet dont on retiendra les partenariats, au centre des échanges (permanences médicales, chaufferie bois, cuisine centrale, lieux de vie…), et l’inclusion, qui se traduira pour les résidents handicapés psychiques par une ouverture sur la société, notre village, ses activités…

Centenaire du 11 novembre

La commune de Boisset rendra un hommage particulièrement appuyé à ses enfants morts pour la France à l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918. L’association Bogu’Art, avec le concours des anciens combattants, de l’école publique Antonin-Malroux, de la municipalité de Boisset et la complicité active d’André Forestier ont préparé une conférence, une cérémonie et une exposition, une cérémonie.

Conférence et exposition

La conférence d’André Forestier sera donnée à la salle polyvalente vendredi 9 novembre à 20 heures. L’historien amateur a travaillé depuis plus de dix ans sur la « Grande guerre » est déjà intervenu dans les écoles et proposera une version pour tout public appuyé par un montage vidéo. L’exposition, ouverte le dimanche 11 novembre dans cette même salle (et jusqu’au mercredi 14 novembre les après-midi de 15 heures à 19 heures), présentera une importante réserve de documents originaux, écrits, photos, etc. et l’essentiel des informations militaires relatives aux 90 poilus boissétois dont le nom est gravé au monument aux morts*.

Cérémonie

Quant à la cérémonie relative au devoir de mémoire, elle se tiendra ce dimanche 11 novembre à 11 h 30 en présence des enfants de l’école, mais aussi des collégiens et lycéens invités à participer avec leur famille. Audrey Bedoussac, jeune accordéoniste accompagnera une jeune chorale et un verre de l’amitié, offert par la municipalité conclura ce moment.

* En outre, un travail de recherche a été conduit pour élucider les cas particuliers des soldats Gamot et Rigal.

Ouverture du foyer dans 1 an

Les travaux sont bien avancés. Daniel Chaze, directeur de l’association Résidence Saint-Nicolas, a publiquement rappelé au maître d’œuvre du chantier que le premier résident doit être abrité à Boisset à l’automne 2019.
Il se construit dans ce bourg de Châtaigneraie un “foyer de vie pour personnes adultes handicapées psychiques”, dont une “première pierre” (issue d’un mur du premier établissement lozérien de Saint-Nicolas) était symboliquement scellée, vendredi 26 octobre.
“C’est le projet de tous les records, soulignait le maire, Sandrine Cassan. Ce sera pour nous le plus grand bâtiment jamais construit ; jamais autant d’emplois n’auront été créés en une seule fois ; jamais aucune structure n’aura fait autant en faveur de l’action sociale et du handicap que ce foyer ; jamais un partenaire privé n’aura engagé une telle somme sur notre territoire”.

Hommage appuyé à Joël Lacalmontie

Autant de raisons qui font qu’un hommage très appuyé était rendu par chacun à Joël Lacalmontie, maire et conseiller départemental, qui s’était de longue date engagé aux côtés de Saint-Nicolas en faveur de cette réalisation, mesurant l’impact social et économique, garant d’avenir pour la commune. “À Boisset, il y aura un avant et un après Saint-Nicolas”, lance Sandrine Cassan, sûre d’une réalisation qui va “métamorphoser positivement le village”.
Les représentants associatifs et la population locale se sont engagés à faire honneur à leur réputation d’accueil. Car comme l’a souligné l’association Saint-Nicolas, il s’agira d’un établissement “ouvert” avec des résidents autonomes qui intègreront la vie de village, remplissant la volonté gouvernementale d’inclusion des personnes porteuses de handicaps. La manifestation était à cette image, puisque des résidents venus d’autres établissements ont participé à la cérémonie officielle, aux côtés de la sous-préfète Guillot-Juin (représentant le préfet retenu par ailleurs), des parlementaires (sénateur Delcros et député Descœur), des élus de la Région (Angélique Brugeron représentait Laurent Wauquiez), du Département (son président Bruno Faure, Sylvie Lachaize 1ère vice-présidente, Dominique Beaudrey), de la com com de Châtaigneraie (son président Michel Teyssedou et de nombreux conseillers communautaires et maires du canton), du conseil municipal…

Top