Vous êtes ici ::: / / / Une Halte devant l’Arbre des Justes

L’an dernier, à l’occasion de l’élévation au rang de “Justes parmi les Nationsd’Andrée et de Jean-Louis Boissières et de Blanche et Laurent Danguiral, un Arbre des Justes avait été planté sur la place de Boisset, en présence des descendants et ayants-droit et d’Olga et Michel Zilberstein, enfants juifs cachés dans le Cantal durant la guerre au Moulin de Luc de Boisset et scolarisés sous une identité d’emprunt à l’école communale.

Ce dimanche 14 mai, lors de la commémoration de la capitulation allemande de 1945 – et après la traditionnelle cérémonie au monument aux morts – le cortège composé de l’association des anciens combattants, des élus et de la population locale a observé une minute de silence devant ce symbole, élevé à la mémoire du courage de ces familles boissétoises, Cantaliens dont les noms figurent sur le Mur des Justes à Jérusalem.

Top