Les Actualités

Quoi de neuf à Boisset ?

Messages sur Smartphone

Le temps du confinement, la municipalité de Boisset a mis en place un service d’alertes et d’informations sur smartphone, à l’attention de la population. Gratuit et sans inscription, il suffit de télécharger l’application PanneauPocket pour Android ou pour iPhone, d’entrer la commune de Boisset dans la barre de recherche et de placer Boisset en favori (icône cœur jaune).
Dès lors, l’usager recevra une notification à chaque nouveau message. 

Une bonne nouvelle !

Suite à la décision -logique- de la Fédération française de foot (FFF) de stopper la saison des championnats amateurs, c’est tout de même avec regret que l’AS-Boisset (ASB) confirme que la belle saison que menait l’ensemble de ses joueurs prend fin. “Mais, une mauvaise nouvelle peut également en cacher une bonne !”, estime l’équipe dirigeante.
En effet la FFF souhaitait quand même qu’il y ait “au moins une montée et une descente dans chaque championnat en fonction des matches qui ont été joués jusqu’au 13 mars dernier”. Grâce au bon travail conduit pendant les matches auxquels ils ont participé, les joueurs boissétois accèdent à la division supérieure, première de District du Cantal (Boisset était premier de sa poule en 2e division départementale). Message de l’ASB De quoi, qui sait, susciter de nouvelles vocations ? En attendant, joueurs et dirigeants tiennent à associer à leur fierté leurs supporters fidèles ou plus occasionnels à qui ils adressent ce message : “Bien que nous soyons impatients de pouvoir tous vous retrouver sur les terrains, en attendant ce moment restez chez vous et prenez tous soin de vous en espérant que soyez en bonne santé !

Opération Masques

Boisset s’est engagée dans la protection de personnel encadrant un public fragile. Ainsi, des couturières boissétoises, notamment Sandra et Gaëlle, confectionnent des masques. Une cinquantaine a déjà été livrée à la Maison de retraite de Maurs (photo). Le foyer de vie Handi-Aide du Rouget est également demandeur. L’opération est pilotée par la conseillère départementale Dominique Beaudrey.
Tout un chacun est invité à prendre part à cette chaine de solidarité en fonction de ses capacités ou du matériel qu’il peut apporter. Un nouveau patron de couturière, agréé par l’Afnor (Association française de normalisation), et son tutoriel peuvent être téléchargés ci-dessous.
Tuto coudre un masque à plis selon les recommandations de l’Afnor
On le trouve aussi à disposition à l’épicerie Proxi de Boisset. La boutique de Sébastien et Béatrice Roucariès sert de plateforme d’échanges : on peut y amener le matériel nécessaire à la fabrication de ces masques. Actuellement, il est recherché :
– du fil blanc
– du tissu coton imprimé
– du tissu coton blanc
– du tissu Jersey
– de la polaire


Lors du déconfinement, il est probable que les masques soient rendus obligatoires. D’où l’importance d’en prévoir aussi pour celles et ceux qui ne seraient pas en capacité à les fabriquer eux-mêmes.

On a besoin de vous

L’initiative du CHU de Grenoble peut être déclinée sur nos territoires du sud Cantal.
Face à une situation de pénurie de masques, un modèle de création de masques en textile est proposé pour être mis à disposition des associations de soins ou de services à domicile qui le jugeront nécessaire et utile. L’Ehpad de Maurs se montre également intéressée.
Ce qu’il manque ? Des personnes à l’aise en couture et équipées de machines à coudre pour en produire un certain nombre. Un « patron » de couturière est mis à disposition ici :
patron-pour-faire-son-masque
Pour la réalisation : chutes de coton (environ 20 cm) pour l’extérieur et la doublure – Molleton fin, polaire fine, … – Elastique souple Le masque est composé de 2 couches de tissus en coton et 1 couche de molleton disposée entre les 2 couches.
Pour l’entretien : – Le laver quotidiennement à 60° (ou à 40°C avec un détergent efficace) et -important !-  procéder à un repassage.

Les personnes qui peuvent aider à cette initiative peuvent prendre contact au plus vite au 0637227101. 

Maire élu en Mai

Après quelques jours d’atermoiements, la préfecture du Cantal fait savoir que les installations de maires dont le conseil est entièrement élu au premier tour -comme c’est le cas à Boisset- sont finalement toutes reportées (elles devaient se tenir entre vendredi et dimanche). Sur la base de recommandations du conseil scientifique, le Premier Ministre a annoncé un report des installations de conseils municipaux à mi-mai… au plus tôt. Ce sont les élus des anciennes mandatures qui assureront « la gestion des affaires courantes ».

Nous ne manquerons évidemment pas de vous livrer ici-même les informations dès que nous les aurons. En attendant, n’oubliez pas, restez chez vous et, pour chaque déplacement, même bénin, remplissez le formulaire téléchargeable sur notre site et qui peut vous être distribué chez les commerçants boissétois.

Dérogation de déplacement

Avant tout déplacement, professionnel, de santé ou autres, dans et hors le département du Cantal et même au sein de la commune de Boisset, veuillez télécharger, imprimer et remplir la dérogation.
Sans ce document, durant la crise liée au Covid19, les forces de l’ordre lors des nombreux contrôles pourront vous dresser procès verbal. Il en coûte 200€ (et 450€ en cas de récidive).
Merci de votre compréhension à tous.
Attestation_de_deplacement_derogatoire

mesures CORONAVIRUS

Dans la cadre du plan de lutte contre la transmission virale et pour protéger les populations, un certain nombre de mesures ont été prises. Elles ont déjà conduit à l’annulation du concours de belote de l’ASB, des entrainements sportifs (foot, pétanque, etc).

  • Le 1er tour des élections municipales est maintenu, dimanche 15 mars, ouverture du bureau de vote de 8 heures à 18 heures. Venir avec son stylo pour émarger et se plier aux consignes de distance entre électeurs et/ou avec les assesseurs du bureau de vote.
  • L’école et la garderie de Boisset sont fermées jusqu’à nouvel ordre, à compter du lundi 16 mars. Seuls les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise (enfants de personnel soignant), pourront être accueillis. Pour les autres parents sans solution de garde, il est rappelé qu’à défaut de pouvoir mettre en place du télétravail, il est possible de solliciter un arrêt de travail auprès de son employeur, qui sera pris en charge dès sa déclaration et sans délai de carence.
  • Report du pot de départ de la secrétaire de Mairie, Marie-Jeanne Julhes, prévu le 14 mars, repoussé à une date ultérieure.
  • Annulation des spectacles de marionnettes pour enfants de la Communauté de Communes  à Boisset du 16 au 18 mars.
  • Report de la Foire à la Brocante qui ne se tiendra pas en avril, mais vraisemblablement après la saison estivale.
  • Cérémonie de commémoration du 19 mars à 9 heures, maintenue.
  • Report de l’ouverture de l’établissement Saint-Nicolas au 6 avril.

Roman Boissétois

Amoureux inconditionnels du Cantal, Marie-Hélène et Éric Miel collectent depuis des années à Boisset. Ils collectent ce patrimoine immatériel que sont la parole et les souvenirs. Depuis des années, ils se sont lancés dans l’écriture d’un ouvrage : Le Mensonge des Bergers. Le premier tome s’appelle  « Le Sang des Châtaignes ». Il est disponible depuis peu dans les librairies locales, notamment à la Maison de la Presse de Maurs.
Comme une pléiade d’autres auteurs régionaux, ayant trait à notre village -à l’image d’Antonin Malroux dont le dernier roman se déroule également à Boisset- Éric et Marie-Hélène Miel dédicaceront prochainement leur livre aux Boissétois.
L’histoire ?
Anthelme Brasquies, un jeune fermier de la Châtaigneraie cantalienne, est renvoyé chez lui après avoir été grièvement blessé sur le front de la Grande guerre.
De retour à Boisset, son village, il espère pouvoir y retrouver sa Joséphine, l’épouser, et reprendre avec elle le cours normal de sa vie. Mais l’aura-t-elle attendu ? Trouvé sur un champ de bataille, il ramène dans son sac un étrange petit cahier, noirci de mystérieuses formules mathématiques. Cet objet, anodin en apparence, pourrait bien renverser l’ordre des choses, bouleverser l’équilibre du monde.
Et puis, il y a Léa, la nouvelle institutrice, cette femme férue de sciences, cette étrangère aux intentions troubles. Que vient-elle faire dans ce village ? Pourquoi tient-elle tant à gagner la confiance des Boissetois, et surtout celle de Firmin Bourgade, le paysan scientifique du village ?
Pour en savoir plus, consultez la page Facebook du roman et de ses auteurs.

Portes ouvertes au Foyer de Vie

Résidence Saint-Nicolas n’en est pas à son premier coup d’essai. L’association, née en Lozère et que préside Aline Leroy, vient de construire son septième établissement dans le Cantal, à Boisset.
“En tirant les leçons de nos précédentes réalisations, c’est le plus abouti”, confesse Daniel Chaze, directeur général. Samedi 29 février, aux côtés de Anne-Laure Boudon, responsable de site, il a guidé plus de 200 visiteurs dans les 3 500 m2 de dédales du foyer de vie, un des plus modernes du Cantal. L’occasion de présenter la structure, ses équipements, son fonctionnement, mais aussi de répondre aux questions de la population locale.

Ainsi il était rappelé que le foyer de vie n’est “ni un hôpital, ni une prison”. “Les résidents sont handicapés psychiques stabilisés et ne sont pas dangereux”, a insisté la direction de l’établissement. Ils pourront, par exemple, s’intégrer à la vie associative du village. “Les premiers éducateurs, c’est vous !”, lance Daniel Chaze à l’adresse des Boissétois. Des habitants ont d’ailleurs anticipé cette inclusion, en suivant une formation spécifique à l’encadrement bénévole de personnes atteintes de handicap.

Complémentarité

Il était fait référence à d’autres formes de partenariats, dont celui assez inédit entre l’association et la collectivité, un modèle pour l’avenir d’autres sites. Ainsi, les cuisines richement dotées (300 000 euros d’équipement) seront tenues par deux chefs qui confectionneront aussi les menus de la cantine scolaire(1) ; la chaudière à bois qui équipe l’établissement chauffera également la piscine municipale les mois d’été…

De quoi réaliser des économies d’échelle. Cette complémentarité sert aussi directement la population boissétoise qui bénéficiera, par exemple, de permanences d’infirmières ouvertes à tous, ou encore d’une salle de réunion moderne et équipée, mise à disposition. “Le vivre ensemble prendra ici tout son sens, j’en suis convaincue”, estime pour sa part Sandrine Cassan, maire.

(1) Api restauration veille au respect des normes et notamment en termes d’approvisionnement : 80 % de frais, 30 % de produits locaux et 25 % de bio. 

Carnaval de l’École

Ce samedi 29 février, après le moment journée portes-ouvertes de l’établissement Saint-Nicolas (de 10h à 15h), place au Carnaval de l’École Antonin-Malroux, organisé par l’APE.
Au programme : premier rendez-vous à la Salle Polyvalente avant la Grande Parade Déguisée dans les rues du village. Direction l’Aire de Loisirs de Boisset. C’est là que Carmantran, le personnage de paille, confectionné par les enfants durant les heures de TAP (temps d’activités périscolaires) sera brûlé, comme le veut la tradition…
Pour clôturer cette journée de fête, un goûter sera proposé aux petits et aux grands à la salle polyvalente, où les enfants pourront aussi s’amuser à l’occasion d’une « Boum » !

Faites passer l’info 😉

Top