Inclusion réussie pour les résidents du Foyer de Boisset : “Les premiers éducateurs, ce sont les gens du village », prône Daniel Chaze, directeur général des résidences Saint-Nicolas. Les résidents s’y sentent vraiment chez eux. Ils l’ont prouvé lors d’une journée anniversaire, dimanche 6 juin.
Valérie, Laura, Anaïs… C’est à l’initiative de ces professionnelles, que les résidents ont célébré la première année de fonctionnement de l’établissement : plantation symbolique d’un arbre ; réalisation d’un apéritif (confection de toasts, brochettes…) ; repas pris en commun avec le personnel et la direction ; spectacle musique, chants, danses…

Un châtaignier a été symboliquement planté
pour symboliser l’enracinement
de l’établissement à Boisset.

Pour mémoire : la pandémie avait retardé l’entrée du premier résident et l’association Saint-Nicolas qui le gère avait obtenu, en juin 2020, l’autorisation de le remplir progressivement jusqu’à la moitié de sa capacité. Fin août, 20 résidents avaient pris leurs marques. Désormais, l’établissement abrite 34 personnes atteintes de handicap psychique et la montée en puissance se poursuit (capacité totale de 40 places, auxquelles s’ajoutent quelques lits d’hébergement provisoire). Les créations d’emploi suivent la même progression. Actuellement, il emploie 20 salariés.